Cambriolages : retour sur un phénomène anxiogène !

Il s’agit là de la hantise la plus répandue en termes de sécurité privée : la peur de se faire cambrioler. Cette crainte est légitime, notamment lorsque l’on se penche sur les chiffres annuels du ministère de l’Intérieur. En effet, ce ne sont pas moins de 230.000 entrées par effractions au sein de domiciles privées qui ont été recensés en 2018. Ces délits sont-ils en hausse ? En baisse ? Comment s’en protéger ? Décryptage d’un phénomène anxiogène au fil des années.

Une forte hausse dans les années 2010 !

C’est un constat accablant, les années 2010 ont connus une hausse démesurée du nombre de cambriolages en France. Si le taux était plutôt stable entre 2007 et 2009, c’est clairement dans la décennie actuelle qu’un pic a émergé. Ainsi, de 169.000 en 2009, nous sommes passés à plus de 230.000 en 2018, ce qui est considérable. De plus, il est difficile de statuer efficacement sur ces chiffres, car les bilans des dernières années montrent qu’un phénomène de « yo-yo » s’opère. Certaines années sont donc plus noires que d’autres, même si l’on peut constater une baisse depuis 2017.

Ces données démontrent également un détail très important. Il est indiqué dans le bilan de l’année 2018 distribué par le Ministère de l’Intérieur qu’une plainte déposée après un cambriolage n’est jamais systématique. Il y a donc encore des variables inconnues qui, sans êtres comptabilisées dans les rapports, existent belles et biens. Il est donc primordial d’aller porter plainte à la suite d’un délit de ce type, et ce même si vous pensez que cela est inutile ou ne vous servira pas.

Plusieurs régions concernées !

S’il est coutume d’accorder la palme des cambriolages à l’Île-de-France, en raison du nombre d’habitants et du territoire occupé, d’autres régions Françaises sont également dans le rouge et dépassent même la capitale. Ainsi, entre les deux dernières années, il a été remarqué que les zones ci-dessous étaient les plus touchées (par ordre de gravité) :

  • Bourgogne-Franche-Comté
  • Pays de la Loire
  • Île-de-France

Les régions les moins touchées, toujours entre 2017 et 2018 sont la Corse, l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine.

Comment se protéger efficacement ?

Plusieurs solutions s’offrent à l’usager qui souhaite renforcer la sécurité de son logement. La première idée qui traverse les esprits est sans conteste la pose d’alarmes de sécurités. Simples, efficaces et discrètes, ce type de protection a fait ses preuves, mais possède un inconvénient non-négligeable : son unique fonction d’apeurer l’intrus. En effet, les alarmes (quelles soient sonores ou non) sont conçues pour émettre des signaux destinés à effrayer le cambrioleur lambda. Cependant, cela ne repousse pas toujours les assaillants. Ils ont conscience qu’ils possèdent un minimum de temps pour commettre leurs méfaits.  De plus, le temps que les forces de l’ordre parviennent sur les lieux, l’individu est souvent bien loin.

Il faut savoir qu’un cambriolage ne dure jamais plus d’une vingtaine de minutes. Ces actes sont souvent organisés, rapides et assez chaotiques pour ne pas pouvoir prédire le comportement d’un malfaiteur. Et le premier obstacle qu’un cambrioleur rencontre : c’est la porte d’entrée, et dans 90% des cas, c’est par là que l’intrus s’invite dans le logement. Il convient donc de choisir une porte blindée (avec un haut niveau de certification) afin de retarder au maximum la progression de l’individu.

Pour conclure, il faut prendre conscience que les meilleures protections du monde ne garantissent jamais un « risque zéro » de cambriolages. Tout ce qu’il est possible de faire, c’est d’améliorer la sécurité de son domicile au maximum et de choisir les bons matériaux ainsi que les bons professionnels qui vous fourniront ces services.

Tout savoir sur la pose d’une Porte Blindée !

Sujet délicat s’il en est, le choix de se faire poser une porte blindée n’est jamais anodin, car c’est effectivement un moyen efficace de faire face aux tentatives d’intrusions malveillantes. Et lorsque l’on sait que 2017 a connue une hausse record des cambriolages en France (+21%), il est logique de se poser la question de la sécurité au sein de son foyer. Quelles sont les étapes-clés, les démarches et les interrogations que cela peut soulever ? Faisons le point !

Il est impératif de faire appel à un professionnel pour ce type de prestation. S’il est en effet possible de réaliser l’installation soi-même, un professionnel connaîtra parfaitement les différents éléments de montage de la porte, tout en respectant les normes imposées par les divers acteurs chargés des protocoles de sécurités. Vous vous en doutez, il n’est pas question d’installer une bête serrure que n’importe quel Pass PTT pourra ouvrir : nous parlons ici de sécurité renforcée, avec tout ce que cela implique.

Porte blindée : quelle utilité ?

porte blindée

Penser qu’une porte blindée n’est qu’un simple morceau de matière lourd afin de sécuriser l’entrée de son domicile serait une conclusion un peu trop hâtive. Comme le montre cette page de Wikipédia sur le blindage des serrures, bien des éléments rentrent en jeu. En effet, toutes ne se valent pas et non pas le même niveau de sécurité. Cela est régi par des normes et des certifications qu’il vous faudra prendre en compte au moment de poser votre nouvelle porte. Outre le côté protecteur que ces éléments peuvent instaurer, il faut également savoir que cela renforce également l’isolation de manière générale, tant sur le plan phonique que thermique. De plus, il ne faut pas négliger la tranquillité d’esprit qu’une porte blindée peut procurer. Beaucoup de ménages en France connaissent ce sentiment permanent d’inquiétude qui fait suite à une tentative d’effraction de son foyer. Poser une telle porte permet de baisser cette anxiété et de retrouver le plaisir de vivre chez soi.

Choisir son type d’installation pour sa porte blindée !

Pour autant, pas question de se lancer dans cette procédure sans au préalable se renseigner sur le sujet. Juridiquement parlant, il faudra déterminer clairement la position de votre domicile, selon qu’il se situe au sein d’un lotissement, d’une résidence ou encore en co-propriété. Les démarches seront également diverses et plus ou moins nombreuses selon que vous décidiez de remplacer une ancienne porte, de juste renforcer la serrure ou plus simplement d’ajouter un cadran métallique protecteur.

La demande de pose d’une porte blindée peut s’effectuer en assemblée générale ou à la mairie de votre ville selon les cas. Dans le cas d’une propriété privée individuelle, il est possible que la nouvelle porte doivent être réalisée sur-mesure, ce qui augmentera le devis de cette dernière. Rajoutez à cela que ce type d’installation, tant sur le plan technique qu’esthétique, est soumis à des exigences spécifiques et situationnelles qu’il faut respecter (taille, couleur, accessibilité, etc.).
Il est donc important de bien s’informer en amont avant d’entamer toute démarche auprès d’un professionnel.

Se renseigner sur les normes !

poignée de porte avec un blindage

Il existe des normes lorsque l’on parle de porte blindée. Elles sont au nombre de quatre et doivent absolument être respectées.
  • La norme NF (Norme Française) ;
  • La norme CE (Conformité Européenne) ;
  • La certification A2P (Assurance Protection et Prévention) ;
  • La norme de Résistance au Feu.
Ces différents critères permettent d’évaluer la normalité d’une porte (NF et CE), ainsi que sa qualité de protection (A2P). En effet, la certification A2P change selon le temps de résistance de la porte lors d’un assaut. Ce temps peut varier entre cinq et quinze minutes, ce qui est signifié par le niveau de la certification. Sans tous ces éléments : pas de porte blindée !

Combien ça coûte ?

La grande question, qui est plus que légitime, est celle du prix. Là encore, il n’y a pas de secrets, plus votre désir de protection sera élevé, plus la facture grimpera avec lui. Lorsque l’on parle de porte blindée dites “simples”, il est possible de tomber sur des prix compris entre 700€ et 2.000€, Pour les autres, et selon le degrés de sécurité que vous souhaitez, cela peut vite atteindre les 5.000€ en comptant la main d’oeuvre. Cela peut sembler aller de soi dit comme cela, mais pensez toujours à demander des devis et à discuter avec plusieurs professionnels. Cela permettra de mieux aiguiller votre choix et de faire le bon.

En somme, installer une porte blindée est un moyen sensé et fiable de se sentir plus en sécurité chez soi. Cependant, et comme vous venez de le remarquer, ce n’est pas une procédure qui s’entame à la légère : il est crucial de savoir où l’on met les pieds et avec quel degrés de sécurité. N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur combien coûte une porte blindée.